top of page
  • Roman Rusin

Les langues, on est doué ... ou pas !



Dans les couloirs de notre école de langues, j'ai souvent entendu mes étudiants s'exclamer : "Je n'ai pas la bosse des langues !". Cette croyance, bien ancrée dans l'imaginaire collectif, suggère que la capacité à apprendre une langue étrangère serait une affaire de don inné. Mais qu'en est-il vraiment ? La "bosse des langues" existe-t-elle ?


La légende de la "bosse des langues"

Finissons-en avec cette légende de "bosse des langues". L'idée que certains seraient nés avec une aptitude naturelle pour les langues est séduisante, mais elle est en grande partie un mythe. Les études en linguistique et en psychologie montrent que ce n'est pas une question de prédisposition génétique, mais plutôt de plusieurs facteurs qui modulent notre capacité à apprendre une nouvelle langue. Spoiler : tout le monde peut apprendre une langue, et vous n'avez pas besoin d'une bosse spéciale pour y arriver.


Les facteurs de réussite en langues


La motivation est la clé du succès. Imaginez deux étudiants, Marie et Paul. Marie rêve de voyager en Amérique latine, de converser avec les habitants et de comprendre les chansons de reggaeton. Paul, quant à lui, apprend l'espagnol parce qu'il y est obligé pour son travail. Devinez qui progressera le plus vite ? La motivation est un facteur clé. Lorsqu'on est motivé, on est prêt à consacrer du temps et des efforts, ce qui est essentiel pour maîtriser une langue. La passion et l'intérêt pour la culture liée à la langue étudiée jouent également un rôle crucial.


Les traits de personnalité influencent également la réussite. Les personnes extraverties, par exemple, n'hésitent pas à parler, même avec des erreurs, et profitent ainsi de chaque occasion pour pratiquer. À l'inverse, les personnes plus introverties peuvent se montrer réticentes à s'exprimer, mais elles peuvent exceller dans la compréhension écrite et la grammaire. Ce qui compte, c'est de trouver une méthode qui correspond à son propre style d'apprentissage.


La méthode joue aussi son rôle. Un bon étudiant en langues n'est pas nécessairement celui qui passe des heures à étudier, mais celui qui utilise des stratégies efficaces. Prendre des notes, réviser régulièrement, utiliser des applications mobiles, regarder des films en version originale, parler avec des locuteurs natifs, et même penser dans la langue cible sont des techniques qui maximisent l'apprentissage. Diversifier les méthodes et être flexible dans son approche permet de mieux ancrer les connaissances.


Enfin, la régularité : c'est le SECRET de la maîtrise ! C'est comme aller à la salle de sport : la régularité l'emporte toujours sur l'intensité ponctuelle. Il vaut mieux étudier un peu chaque jour que de faire des sessions marathon une fois par mois. Le cerveau assimile et retient mieux les informations lorsqu'elles sont revues régulièrement. Alors, pourquoi ne pas intégrer l'apprentissage de la langue dans votre routine quotidienne ? Un peu chaque matin avec votre café, pendant vos trajets en transport, ou avant de dormir.


Alors, la prochaine fois que vous vous surprenez à dire "Je n'ai pas la bosse des langues", souvenez-vous : tout le monde peut apprendre une langue ! Avec la bonne motivation, des stratégies adaptées, une régularité dans l'apprentissage, et en tenant compte de votre personnalité, vous pouvez devenir polyglotte. Ce n'est pas une question de don, mais d'envie et de méthode.


Dans notre école de langues, nous croyons en le potentiel de chaque étudiant. Peu importe votre âge, votre niveau de départ ou votre historique avec les langues, nous sommes là pour vous accompagner dans cette aventure linguistique. Après tout, apprendre une langue, c'est comme ouvrir une fenêtre sur un nouveau monde. Pourquoi ne pas commencer aujourd'hui ?




コメント


コメント機能がオフになっています。
bottom of page